En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
Vous êtes ici :   Accueil » Actualités
 
 

Actualités

hiver2019-20.jpgUn excédent thermique de 2,7° dans le département.

Il n’y avait pas trop de doutes sur le bilan de cet hiver météorologique 2019-2020 qui se termine ce 29 février. Dans l’Ain, cet hiver décroche la 2e place des hivers les plus doux jamais enregistrés depuis le début des relevés officiels en 1934.

La moyenne générale s’est établie à 6°. C’est pas moins de 2,7° d’excédent par rapport aux normales saisonnières 1981-2010. Malgré ce chiffre très élevé, c’est tout de même largement sous l’hiver 2015-2016 qui garde haut la main sa première place des hivers les plus cléments avec 7,1° de moyenne générale.

Les trois mois de cet hiver ont tous enregistré des niveaux au-dessus des normales des 3 dernières décennies servant de valeurs de référence. C’est le mois de février qui fut le plus doux avec une moyenne de 7,5° soit 4° au-dessus des moyennes. Il se rapproche à 0,1° de celui d’il y a 3 ans. Le mois de décembre décroche la seconde place avec une moyenne générale de 6° (3,4° d’excès) . Ce fut le plus doux depuis 2015. Enfin, le mois de janvier fut le plus frais dirons-nous des 3 mois hivernaux avec une moyenne de 4,4° (0,6° d’excès); une moyenne doublée par rapport à janvier 2019. Mais largement sous le chiffre de janvier 2018 avec une moyenne de 7,6°.

nappe2019-5.jpgDes nappes phréatiques souterraines qui restent fragiles.

Les précipitations déficitaires au mois de janvier n'ont pas permis d'avoir un impact favorable pour les nappes du département les plus fragiles et notamment celle de Certines déjà bien mal en point à l'automne dernier. Elle demeure toujours dans un état jugé assez sérieux alors que c'est en période hivernale que les nappes souterraines doivent faire le plein avant que la végétation ne redémarre.

Les nappes du Pays de Gex,évoluent de façon différente selon les sillons au cours du mois de janvier. Au niveau du sillon de l’Oudar, les niveaux moyens sont supérieurs à ceux du mois précédent et leur évolution s’infléchit à la hausse au cours du mois. Ils sont repassés au-dessus des valeurs moyennes de saison, la situation s’améliore par rapport au mois précédent. Dans le secteur du sillon de Greny, la nappe est stable autour de valeurs très basses constituant les minimas connus pour cette période.

La nappe des alluvions de la plaine du Rhône (marais de Lavours-Chautagne)présente des niveaux moyens pour le mois de janvier en baisse par rapport au mois précédent. Ils évoluent autour de valeurs modérément basses à proche de la moyenne.La situation relative de la nappe se dégrade par rapport au mois précédent.

La nappe des cailloutis de la Dombes présente au mois de janvier des niveaux qui évoluent toujours autour de valeurs très basses pour la saison. Les niveaux moyens du mois sont inférieurs à ceux du mois précédent, mais leur évolution au cours du mois semble plutôt marquer un palier de stabilisation. La situation ne change pas par rapport au mois précédent et reste critique.

La nappe des alluvions fluvio-glaciaires du couloir de Certines, présente des niveaux moyens pour le mois de janvier supérieurs à ceux du mois précédent. Néanmoins, dans le secteur sud de bourg en Bresse, une baisse modérée est observée sur le mois mais les niveaux restent proches de la moyenne, tandis que dans le secteur de Tossiat la hausse amorcée le mois précédent se poursuit, mais les niveaux restent très bas pour la période. La situation relative de la nappe reste proche de celle du mois précédent.

La nappe des alluvions fluvio-glaciaires de la plaine de l'Ain, présente au mois de janvier une situation variable selon les secteurs. Suite à un mois relativement sec, à l’extrême amont et au niveau du couloir de Méximieux, la Valbonne, les niveaux moyens du mois sont nettement inférieurs à ceux du mois précédent et montrent une baisse rapide sur l’ensemble du mois. Ils sont proches ou un peu en dessous des normales de saison. Pour le couloir de la Valbonne, une baisse beaucoup plus modérée débute à compte de la deuxième décade et les nouveaux moyens du mois sont supérieurs à ceux du mois précédents. Ils restent un peu au-dessus des valeurs moyennes pour le mois. Ils se situent partout au-dessus des moyennes de saison. La situation de la nappe se dégrade par apport au mois précédent.

Les nappes des calcaires karstiques du Bugey et de la haute Chaîne, sont en décrue au mois de janvier. Les débits minimums observés sont représentatifs d’une situation proche de la moyenne pour cette période de l’année. La situation se dégrade par rapport au mois précédent.La nappe des alluvions de la Saône,repart à la baisse dès le début du mois de janvier. Les niveaux moyens sur le mois sont nettement inférieurs à ceux du mois précédent, ils correspondent à une situation en dessous de la normale. La situation relative se dégrade par rapport au mois précédent


 
 

Bulletin météo

Source : Meteonews

Dernière image des précipitations Centre-Est
 

AIN | NOUVEAU REPORTAGE

Février 2018 : le 14, l'Ain était sous la neige

Photos - Observations - Prévisions - AIN

Neige, inondations, orages....au fil du temps dans l'Ain.

 

Les chroniques du passé.

 

Vidéos - AIN

Nos vidéos et celles des internautes sur les caprices du ciel dans l'Ain

Climatologie -Sutrieu

L'évolution du climat au coeur du Valromey

Climatologie - Hauteville

L'évolution du climat au coeur du plateau d'Hauteville

  • DéplierFermer Températures

    • DéplierFermer Quotidiennes

Vidéos - REGION

Les évènements climatiques de notre région en vidéo.

 

Reportages - Dossiers

Des dossiers spéciaux, des reportages...

Visites

 54376 visiteurs

 4 visiteurs en ligne

 

Visiteur(s) : En ligne : 1 Aujourd'hui : 1 Total : 496