En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
Vous êtes ici :   Accueil » Actualités
 
 

Actualités

secheresse2019-6.jpgUn mois de juillet parmi les plus secs de ces 10 dernières années.

La canicule que nous avons connue fin juin a contribué à dégrader l’état de la ressource en eau et a notamment fait chuter les débits des cours d’eau. Les orages ponctuels qui ont touché le département n’ont pas permis d’amélioration. Nous sommes en face du mois de juillet le plus sec depuis ces 10 dernières années avec à peine 25 à 30 mm tombés depuis le 1er juillet. Sur les eaux souterraines, la situation évolue peu.

En conséquence, après avoir réuni pour la quatrième fois cette année le comité départemental de vigilance sécheresse, le préfet a décidé :

  • de maintenir le bassin de gestion « Dombes – Certines » (eaux souterraines) en situation d’« alerte renforcée » ;
  • de maintenir les autres bassins de gestion eaux souterraines du département de l’Ain en « vigilance ».
  • de placer l’ensemble des bassins de gestion eaux superficielles du département en situation de vigilance.

Le préfet de l’Ain a par ailleurs décidé d’assouplir, sur le secteur "Dombes-Certines", le dispositif de limitation des prélèvements à usage agricole en place en accordant un créneau horaire supplémentaire de 2 h par jour pour l’irrigation. Ainsi, l’irrigation à partir d’eaux souterraines à usage agricole est interdite de 9 h à 19 h.
Cet assouplissement horaire est conditionné à des propositions concrètes de la profession agricole pour modérer sa consommation en eau.

Ces dispositions sont inscrites dans un arrêté préfectoral signé le 9 juillet 2019 qui est téléchargeable via ce lien . La répartition des communes par bassin de gestion des eaux est définie par l’arrêté-cadre du 16 avril 2019.

La situation d’alerte renforcée conduit, dans les communes concernées, à l’instauration de mesures de limitation ou d’interdiction des prélèvements et de l’utilisation de l’eau qui figurent au sein de l’annexe 3 de l’arrêté du 27 mai 2019. Elles sont applicables dès leur publication au recueil des actes administratifs. L'affichette ci-dessous vous rappelle les principes applicables aux particuliers et aux collectivités.

En dehors des communes soumises à ces restrictions, chaque citoyen est invité à une gestion la plus économe possible de la ressource en eau.

Afin d’anticiper au mieux l’évolution de la situation, le comité sécheresse se réunira au moins une fois par mois en vue de prendre, si besoin est, des mesures complémentaires de restrictions.

Au 1er juillet, les sols superficiels ont continué à s’assécher.L’indice d’humidité des sols est majoritairement proche de la normale ou déficitaire. Le déficit s’étend désormais sur la quasi-totalité de l’Auvergne et gagne du terrain sur Rhône-Alpes. Les cours d'eau sont de plus en plus en souffrance avec des niveaux inférieurs au décennal sec sur toute la frange Ouest du département. On s'en sort tout juste dans la moyenne sur la partie Est.
secheressejuillet2019-2.jpg
secheressejuillet2019.jpg
****************************************
Le point sur les nappes au 1er juillet.

Les nappes du Pays de Gex, évoluent de façon différente selon les sillons au cours du mois de juin. Au niveau du sillon de l’Oudar, les niveaux moyens sont supérieurs à ceux du mois précédent et ils sont en hausse sur tout le mois de juin. Ils restent proches des valeurs moyennes de saison, la situation reste stable par rapport au mois précédent. Dans le secteur du sillon de Greny, la nappe reste orientée à la baisse avec des niveaux toujours très bas, qui poursuivent selon la baisse continue observée depuis plusieurs années la situation se dégrade encore.


La nappe des alluvions de la plaine du Rhône (marais de Lavours-Chautagne) évolue globalement à la hausse au cours du mois de juin. Dans les alluvions récentes du Rhône, côté Chautagne, les niveaux sont en hausses sur les 20 premiers jours du mois  et se  rapprochent des  normales  de  saison.  Côté  Lavours,  la hausse  est plus  tardive,  mais beaucoup  plus  marquée.  Les niveaux sont proches des moyennes de saison. La situation relative de la nappe s’améliore par rapport au pois précédent.


La nappe des cailloutis de la Dombes reste stable autour de niveaux très bas pour la saison, au cours du mois de juin. Les niveaux se situent en dessous de la référence décennale sèche et constituent les minima connus pour ce mois. La situation ne change pas par rapport au mois précédent.


La nappe des alluvions fluvio-glaciaires du couloir de Certines, est orientée à la baisse au cours du mois de juin. Dans le secteur de Tossiat les niveaux sont toujours très bas et aucun début de recharge n’est encore amorcé pour ce secteur, les niveaux moyens  du  mois  sont  proches  des  minima  connus  pour  ce  point.  Dans  la  partie  Sud  de  bourg  en  Bresse  les  niveaux  sont toujours  en  dessous  de  la  référence  quinquennale  sèche.  La  situation  relative  de  la  nappe  ne  change  par  rapport  au  mois précédent.


La nappe des alluvions fluvio-glaciaires de la plaine de l'Ain, évolue globalement à la baisse au cours des 15 premiers jours du mois de juin, puis suit une hausse de courte durée en seconde moitié du mois. Les niveaux moyens du mois sont inférieurs ou proches de ceux du mois précédent. Dans la partie amont et dans le couloir de la Valbonne, les niveaux sont modérément bas pour la saison (supérieurs à la référence quinquennale sèche). Dans le couloir de Blyes Saint-Vulbas, les niveaux sont bas pour la saison (inférieurs à la référence quinquennale sèche). La situation de la nappe reste proche de celle du mois précédent.


Les nappes  des  calcaires  karstiques  du  Bugey  et  de  la  haute  Chaîne ,  montrent  des  niveaux  globalement  en  baisse  par rapport  au  mois  précédent.  Les  reliefs  du  Jura  bénéficient  de  précipitations  conséquentes au  cours  du  mois  de  juin  ce  qui permet  d’observer  des  débits  minimums  aux  exutoires  situés autour  de  valeurs  moyennes  pour  la  saison.  La  situation  reste stable par rapport au mois précédent.


Pour la nappe des alluvions de la Saône, la tendance est toujours à la baisse. Elle montre des niveaux moyens sur le mois de juin bas pour la saison et inférieurs à ceux du mois précédent. La situation relative de la nappe reste identique à celle mois précédent.

annexe4.jpg

annexe1.jpg

annexe2.jpg

annexe3.jpg

affichette.jpg

annexe5.jpg

affichette2.jpg


 
 

Bulletin météo

Source : Meteonews

Dernière image des précipitations Centre-Est
 

AIN | NOUVEAU REPORTAGE

Février 2018 : le 14, l'Ain était sous la neige

Photos - Observations - Prévisions - AIN

Neige, inondations, orages....au fil du temps dans l'Ain.

 

Les chroniques du passé.

 

Vidéos - AIN

Nos vidéos et celles des internautes sur les caprices du ciel dans l'Ain

Climatologie -Sutrieu

L'évolution du climat au coeur du Valromey

Climatologie - Hauteville

L'évolution du climat au coeur du plateau d'Hauteville

  • DéplierFermer Températures

    • DéplierFermer Quotidiennes

Vidéos - REGION

Les évènements climatiques de notre région en vidéo.

 

Reportages - Dossiers

Des dossiers spéciaux, des reportages...

Visites

 55503 visiteurs

 9 visiteurs en ligne

 

Visiteur(s) : En ligne : 1 Aujourd'hui : 1 Total : 496